The Multidimensional Brain

Home > Breaking news

Brice Bathellier est lauréat de l’ERC Consolidator Grant 2017

Brice Bathellier, responsable de l’équipe « Dynamiques corticales et intégration multisensorielle » à l’UNIC, est lauréat de l’ERC Consolidator Grant 2017.
Les travaux de Brice Bathellier visent à décrypter, de manière théorique et expérimentale, le fonctionnement des réseaux centraux de l’audition et leur interaction avec d’autres modalités sensorielles. Physicien de formation, il effectue une thèse en neuroscience à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, soutenue en 2007, sur la neurophysiologie du système olfactif du rongeur, puis un post-doctorat à l’Institute of Molecular Pathology (IMP) à Vienne (Autriche), où il se consacre à l’utilisation des nouvelles techniques d’imagerie calcique multiphoton pour décoder l’activité du cortex auditif chez la souris.
À son retour en France, il est recruté comme chargé de recherche et directeur d’équipe dans l’Unité Neuroscience Information et Complexité, futur département de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay.

La perception auditive émerge au sein de réseaux d’aires cérébrales connectés de manière récurrente dont la fonction est très imparfaitement approximé par les modèles mathématiques actuels. Dans le cadre de son projet ERC Consolidator intitulé DEEPEN (pour « Extraction de l’architecture de réseau profond permettant la structuration de la perception auditive », budget: 1 980 k€) Brice Bathellier va combiner des méthodes d’enregistrement neuronal large échelle (imagerie multi-photon, électrophysiologie) et une nouvelle méthode d’analyse théorique pour dériver de manière générique les principes computationnels du système auditif de la souris. Cette approche est basée sur la récente observation dans le cadre des réseaux d’apprentissage profonds que des structures perceptuelles complexes peuvent être générées par des suites d’opérations non-linéaires simples qui combinent des informations auditives de plus en plus élaborées.
Grâce à une analyse exhaustive des ensembles neuronaux de l’audition, complétés par des perturbations opto- et chémogénétiques de leurs connections son équipe espère générer un nouveau type de modèle système auditif, qui permettra de mieux comprendre comment l’activité cérébrale génère nos perceptions sonores.


  Webmaster Site Map Planning Credits
Syndication RSS  
  Format Mobiles
  Dev-Evo Cog-Comp Mol-Circ