Le cerveau multidimensionnel

Accueil > Neurosciences Intégratives & Computationnelles > Equipe Thierry Bal

Thématique

Principaux résultats de l’équipe :

Dans le département « Integrative and Computational Neuroscience », notre approche in vitro, sur tranches de cerveau et cultures cellulaires, est complémentaire de l’exploration in vivo et de la modélisation des réseaux neuronaux et de la plasticité synaptique, dans différents systèmes sensoriels et pour différents états d’activité. Nos récents travaux s’étendent de l’étude de l’homéostasie synaptique à l’étude des mécanismes de l’attention en utilisant des conductances artificielles dans des neurones biologiques. Notre but est l’exploration des dynamiques dépendantes de l’état d’activité des neurones thalamiques et corticaux, et plus récemment du claustrum, de la synapse et des dendrites au réseau.
Nous étudions des réseaux actifs dans des tranches de cerveau. L’environnement synaptique des neurones y est plus naturel dans le sens ou les activités miment les états de veille et de sommeil et leurs transitions.

Résultats récents :

● Nous proposons un mécanisme de l’attention sélective dans les neurones thalamiques basé sur des expériences utilisant une interface neurone-machine (clamp dynamique). (Behuret et al., Frontiers in Neural Circuits, 2015 ; Behuret et al., PLoS Comput. Biol., 2013, collaboration with Y. Frégnac).

 

 

 

 

● Première démonstration de mécanismes de l’homéostasie synaptique de la transmission neuromusculaire. (Ouanounou et al., eLife, 2016)

 

 

 

 

 

 

 

 

● Magnetrodes : Première démonstration de l’enregistrement du champ magnétique produit par des cellules biologiques, basé sur l’effet GMR (Giant Magneto Resistance). En collaboration avec le CEA. (Barbieri et al., Scientific Report, 2016).

 

 

 

 

 

 

● Nous avons testé une théorie selon laquelle le milieu extracellulaire qui entoure les neurones possède de propriétés électriques non-ohmic (ce qui pourrait avoir un impact sur la compréhension des enregistrements extracellulaires comme l’EEG ou la LFP). (Gomes et al., Biophys. J., 2016, collaboration with A. Destexhe).

 

 

● Utilisation d’une technique d’imagerie basée sur les colorants sensibles au voltage (VSD) pour l’imagerie rapide des variations de voltage dans les dendrites et les axones (Technique installée à Neuro-PSI). (Casale et al ;, J. Neuroscience, 2015)


  Webmaster Plan du site Planning Crédits
Syndication RSS  
  Format Mobiles
 
Administration
Cog-Comp Dev-Evo Mol-Circ ICN