Le cerveau multidimensionnel

Accueil du site Neuro-PSI > Départements > Cognition & Comportement > Equipe Jean-Marc Édeline, Catherine Del Negro

Code neuronal & perception auditive

Responsables : Jean-Marc Edeline, Catherine Del Negro

Notre équipe présente une singularité thématique forte : travaillant dans le domaine de la physiologie sensorielle, nous sommes également impliqués dans les neurosciences computationnelles, en particulier en évaluant le code neuronal sous-tendant la perception des stimuli naturels. Nous sommes donc à même d’accueillir des étudiants de M2, des doctorants, et des post-doc qui souhaitent obtenir une formation alliant à la fois expérimentation en électrophysiologie in vivo, approche computationnelle et neuro-éthologie. Notre équipe a également une bonne expertise dans l’analyse des signaux de communication acoustique. Enfin, à travers notre axe de recherche portant sur la surdité partielle et sur les effets des nuisances sonores, nos travaux sont en connexion directe avec un problème de santé publique et les enjeux sociétaux qui en découlent. Notre équipe évalue le code neuronal impliqué dans le codage des stimuli acoustiques naturels en particulier des vocalisations conspécifiques. Les réponses électrophysiologiques de neurones auditifs sont collectées chez l’animal anesthésié ou vigile lors de la présentation de stimuli artificiels et de stimuli naturels afin de déterminer les relations entre décharges neuronales et caractéristiques de ces stimuli.

Deux modèles animaux sont utilisés dans notre équipe. D’une part, chez le cobaye nous étudions comment l’organisation temporelle des trains de potentiel d’action génère un code permettant la discrimination entre vocalisations au sein du système auditif thalamo-cortical. D’autre part, chez des oiseaux chanteurs (le canari et le diamant mandarin) dont les vocalisations présentent un certain nombre de points communs avec le langage humain, nous étudions les propriétés des neurones d’une structure sensori-motrice (le HVC) qui répondent préférentiellement à la présentation du propre chant de l’oiseau. Nous cherchons également à savoir si la mémorisation des vocalisations d’individus devenus familiers s’accompagne de changements dans le codage de ces vocalisations au niveau des aires auditives.

Nos axes de recherche les plus récents concernent l’impact d’une surdité partielle induite par traumas acoustiques sur le codage de stimuli naturels tels que des vocalisations conspécifiques. Notre hypothèse est que des pertes auditives mêmes minimes, ne provoquant pas de diminution des réponses neuronales en termes de taux de décharge, provoqueraient une désorganisation des patterns temporels de décharge.


  Webmaster Plan du site Planning Crédits
Syndication RSS  
  Format Mobiles
  Dev-Evo Cog-Comp Mol-Circ