Le cerveau multidimensionnel

Accueil > Faits marquants

Les neurones inhibiteurs, du rongeur à l’humain

Dans un article paru dans Neurobiology of Disease, les chercheurs de NeuroPSI décrivent les résultats d’enregistrement de neurones par micro-électrodes, une technique qui est appliquée depuis longtemps chez le rongeur, et depuis peu chez l’homme. Un résultat spectaculaire est la capacité d’identifier les neurones inhibiteurs, en utilisant des techniques d’analyse intensive par ordinateur. Ceci a permis d’identifier la dynamique des neurones inhibiteurs lors de différents états cérébraux (veille, sommeil) et lors de crises d’épilepsie. La figure montre que dans un cas d’épilepsie temporale, les neurones inhibiteurs (en bleu) persistent, alors que les neurones excitateurs (en rouge) diminuent leur activité pendant la crise.

 

 

 


- Article paru dans la revue Neurobiology of Disease 2019 Oct ;130:104500. Electrophysiological monitoring of inhibition in mammalian species, from rodents to humans. Adrien Peyrache, Alain Destexhe.

 

See more

 

 


  Webmaster Plan du site Planning Crédits
  RSS
  Suivez-nous !
  Tablets & Smartphones
 
Administration
ICN Neuro-Cog Neuro-Dev Neuro-Syst