Le cerveau multidimensionnel

Accueil > Faits marquants

Des poissons aveugles qui communiquent par le son, et qui le font différemment
de leurs congénères voyants

La communication acoustique permet l’échange d’information dans des contextes environnementaux spécifiques et lors de comportements spécifiques. Des chercheurs de l’Institut en collaboration avec Joël Attia de l’Université de St Etienne, ont étudié l’évolution de la communication acoustique chez une espèce qui a colonisé des milieux extrêmement différents, en comparant la forme cavernicole, aveugle et dépigmentée, et la forme « normale » du poisson Astyanax mexicanus, ou tétra mexicain. Les premiers vivent dans l’obscurité totale et permanente de grottes mexicaines, alors que les seconds nagent dans les rivières de l’Amérique centrale et du Sud. Pendant leur évolution en absence de lumière, les morphes cavernicoles ont changé tant d’un point de vue morphologique, physiologique, que comportemental, ce qui permet d’étudier l’adaptation à un changement drastique d’environnement.

Dans cet article, les chercheurs ont enregistré la production sonore des poissons dans des conditions variées (cf Figure, hydrophone dans le bac). Ils ont découvert que l’Astyanax est une espèce sonique, avec un « répertoire » d’au moins 6 sons différents, appelés Cloc, Click, Sharp Click, etc (cf Figure). Ce répertoire est partagé par les deux morphotypes, cavernicoles et de surface, et les mêmes sons ont été enregistrés dans les aquariums au laboratoire que dans les grottes et rivières en environnement naturel, ce qui montre que la production sonore est un trait partagé et probablement important dans le comportement de l’espèce.

En revanche, la quantité de sons produits et le type de sons produits varient en fonction des contextes sociaux (poisson seul, à deux, ou en groupe de 6) et en fonction du morphotype considéré, suggérant ici que l’usage de la communication acoustique a pu changer pendant l’évolution des morphes cavernicoles.

De fait, en se concentrant sur un des sons, le Sharp Click, c’est ce que l’équipe a découvert. Chez les poissons de surface, ce son est produit par les poissons hiérarchiquement dominants pendant des séquences de comportements agonistiques ou agressifs, et sa production est déclenchée par la modalité visuelle. Alors que chez les poissons cavernicoles, ce même son est émis lors de phases de recherche alimentaire déclenchées par la modalité chimio-sensorielle (odeurs). Enfin, lors d’expériences de play-back (cf haut-parleurs sur la Figure) les Sharp Clicks provoquent des réactions comportementales très différentes chez les deux morphotypes. L’ensemble de ce travail montre que la communication acoustique existe et a évolué chez les poissons cavernicoles aveugles, accompagnant l’évolution de leurs comportements adaptatifs.


- Article paru dans la revue Nat Commun. 2019 Sep 17 ;10(1):4231.Evolution of acoustic communication in blind cavefish. Hyacinthe C, Attia J, Rétaux S.

 

See more

 

 


  Webmaster Plan du site Planning Crédits
  RSS
  Suivez-nous !
  Tablets & Smartphones
 
Administration
ICN Neuro-Cog Neuro-Dev Neuro-Syst